Savenes le site officiel

contenu

vous êtes ici : Accueil > Bienvenue à Savenès > L'histoire du village

Château de la Salle
Château de la Salle
Château de la Salle
Château de la Salle

Un peu d'histoire...

 

Savenès, qui est devenu commune en 1901, était, sous l'Ancien Régime, un fief dépendant des seigneurs de Verdun-sur-Garonne. Les seigneurs du lieu qui ne possédaient que des directes étaient dépourvus du droit de justice. Au XVI ème siècle, la seigneurie appartenait aux "Isalguiers" puis aux "Vabres". En 1612, la famille de Pezan achète la seigneurie et succède à la famille du Barry. Ces nobles ont laissé un patrimoine intéressant sur la commune encore aujourd'hui :

    - le château de la Salle, bâti en 1660, ancienne maison forte entourée d'une enceinte fortifiée. Aujourd'hui, cette demeure, avec ses douves asséchées et sa cour d'honneur appartient à une famille de Savenès qui a aménagé les caves voûtées pour des réceptions.

 

 

 

 

 

 

 

 

- le château de d'Arailh ou de Fourcaran bâti en 1645 est un superbe manoir avec un corps central en briques encadré de tours carrées.

Vers le haut

La première agglomération du nom de Caujac était située autour de l'église qui en 1255 était dédiée à St Avit et Modeste. Pendant la guerre de Cent ans, le village et l'église furent détruits et la population préféra reconstruire le village prés du château tandis que l'église fut rebâtie sur son premier emplacement par un Abbé de l'Abbaye de Grand Selve. Elle prend alors le vocable de l'Assomption. L'église fût en partie brûlée par les protestants pendant les guerres de religion. Les murs extérieurs au Nord-Ouest portent encore les traces des incendies. Elle sera restaurée au XVII siècle. C'est un beau vaisseau composé de cinq travées avec une abside à trois pans. La façade a un portail à voussures et un clocher-mur. Le maître autel et un lutrin en fer forgé de 1787 proviennent de l'Abbaye de Grand-Selve.

Vers le haut

Le village possède également une chapelle construite en 1836 et dédiée à Saint Fort qui jouit d'un culte particulier depuis le XVI ème siècle.